ActualitésSécurité

À Kinshasa, certains commandants FARDC « gardaient » une somme estimée à 13 millions USD destinée aux opérations (Inspection Armée)

Congo Rassure Share

À Kinshasa, certains commandants FARDC « gardaient » une somme estimée à 13 millions USD destinée aux opérations (Inspection Armée)


 

C’est un rapport très accablant pour certains officiers des FARDC qui sont dans la capitale Kinshasa, que vient de dévoiler la délégation des inspecteurs militaires dépêchée en Ituri et au Nord Kivu pour mener des enquêtes autour de l’utilisation des fonds alloués aux opérations de l’armée.

Lors de la présentation du rapport à mi-parcours des enquêtes amorcées à Kinshasa et qui se poursuivent dans la partie Est de la République Démocratique du Congo, il a été révélé qu’une rondelette somme d’argent estimée à plus de 13 millions de dollars a été retrouvée, «gardée» par certains commandants, au mépris total des règles de gestion des finances publiques, et ce, pendant plus d’un mois.

En outre, le rapport à mi-parcours indique que cette somme colossale a été récupérée et consignée pour permettre au Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, en cas de détournement avéré, de suspendre de leurs fonctions et de traduire devant la justice les militaires impliqués dans cette forfaiture.

En ce qui concerne la province de l’Ituri, le porte-parole de l’Inspection générale des FARDC, le Major Jerry Gbelo Pazonga, a déclaré que dans la ville de Bunia, la délégation a commencé son contrôle par le gouvernement provincial.

Selon lui, les autorités provinciales ont mis tous les responsables des régies financières et tous leurs services à la disposition de l’Inspection générale pour lui permettre de mener à bien sa mission de contrôle.

Il sied de noter que dans son rapport, l’Inspection rappelle son objectif qui est le contrôle de l’utilisation des ressources mises à la disposition de l’armée pour l’accomplissement de ses différentes missions, plus particulièrement en cette période de l’état de siège.

Comme annoncé dès le départ, après l’Ituri, la même délégation est attendu dans la province voisine du Nord-Kivu, pour y mener également le contrôle autour de l’utilisation des fonds alloués à l’armée dans la région.

Par Marcus Jean Loika 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
48 ⁄ 24 =