ActualitésSécurité

BENI-État de siège : La Lucha annonce une série de manifestations à partir de ce jeudi pour dénoncer la persistance de l’insécurité

Congo Rassure Share

BENI-État de siège : La Lucha annonce une série de manifestations à partir de ce jeudi pour dénoncer la persistance de l’insécurité


Par Nicole Lufungi, CongoRassure Beni

Six mois après l’instauration de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri, le mouvement citoyen de Lutte pour le Changement (Lucha), section Beni, dresse un tableau sombre de la situation sécuritaire dans la région.

Selon un rapport produit par la Lucha, section de Beni, au moins 1502 civils ont été tués dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, avec une moyenne de 8 civils tués par jour, depuis le 6 mai 2021, date de l’instauration de l’état de siège dans ces deux régions.

Près de 61 véhicules, 32 motos, et des dizaines de maisons et de commerces, ainsi que des biens importants appartenant à la population, ont été brûlés lors des multiples attaques des rebelles des ADF sur les différentes agglomérations  de ces deux provinces, selon le même document.

Suite aux atrocités continues contre les civils pendant l’état de siège, la LUCHA annonce une série de manifestations à Beni à partir de ce jeudi 11 novembre 2021, pour exiger la fin de l’état de siège.

En effet, dans une lettre d’information adressée au maire de la ville de Beni concernant la tenue de ces manifestations, Lucha précise que « la marche pacifique prévue ce jeudi 11 novembre à Beni partira des quatre communes de la ville pour tomber à la mairie où sera lu un mémorandum adressé à l’assemblée nationale.”

“L’objectif est d’attirer l’attention des élus nationaux sur le fait qu’ils ne doivent pas procéder à une énième prolongation de l’état de siège, étant donné que cette mesure n’a pas résolu les problèmes de sécurité de Beni et de l’Ituri », justifie le mouvement citoyen.

En dehors de l’annonce de cette série de manifestations prévues par le mouvement citoyen Lutte pour le Changement, les membres du groupe tiennent également à faire quelques recommandations.

La Lucha Beni qui s’adresse au President de la République, à l’assemblée nationale et au gouvernement, souhaite que soit démilitarisées complètement les administrations publiques (recouvrement des impôts, gestion financière, économique, sociale, culturelle, …. des provinces et des entités locales/décentralisées) et le système judiciaire pour permettre à l’armée de concentrer ses efforts spécifiquement sur les opérations militaires.

Le mouvement citoyen recommande également une évaluation transparente, sans complaisance et avec la participation des populations affectées, afin d’identifier les véritables remèdes aux tueries, à l’insécurité et à la violence armée dans l’Est de la RDC et les mettre en œuvre. “Identifier et écarter des opérations militaires en cours et de la chaîne de commandement de l’armée, de la police et des services de renseignement les officiers et soldats soupçonnés de violations graves des droits de l’homme, de collusion avec des groupes armés ou de trafics divers et les traduire en justice; Mettre en œuvre, sous une direction sérieuse, honnête, unificatrice et rassurante, un véritable programme de démobilisation, de désarmement, de réintégration communautaire et éventuellement de rapatriement des membres des groupes armés étrangers” font également partie des propositions faites par le groupe pro-démocratie.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
13 − 6 =