ActualitésSécurité

BENI : Saidi Balikwisha appelle la population de Bashu à ne pas quitter ses terres et à collaborer avec les services de sécurité

Congo Rassure Share

BENI : Saidi Balikwisha appelle la population de Bashu à ne pas quitter ses terres et à collaborer avec les services de sécurité


Lors d’un meeting tenu mardi 21 septembre dans le village de Bulambo, dans la chefferie de Bashu, le député provincial Saidi Balikwisha a appelé la population locale à résister et à collaborer avec les services de sécurité.

L’élu du territoire de Beni a déclaré : « Unis, nous gagnerons cette guerre que nous imposent les ennemis de la République ».

Pour Saidi Balikwisha, la guerre qui fait rage à Beni est une guerre d’occupation. « Nous ne devons pas abandonner notre terre à des étrangers qui veulent nous la prendre », a-t-il poursuivi, appelant la population à tenir bon et à collaborer avec l’armée.

Par la même occasion, le député Saidi Balikwisha a réitéré aux habitants de Bulambo les engagements des autorités compétentes à assurer la sécurité de la population face à l’activisme des groupes armés.

Plusieurs agglomérations de la chefferie de Bashu sont menacées par la présence des hommes armés assimilés aux ADF dans les massifs du Graben. Plusieurs villages de cette chefferie ont déjà été attaqués, et au moins neuf civils ont été tués lors de la récente incursion rebelle à Mutendero.

Toutefois, dans une déclaration à la presse, les autorités militaires ont affirmé que l’insécurité actuelle dans la chefferie de Bashu est le résultat d’un conflit foncier entre deux familles royales locales, et non d’une œuvre des combattants de l’ADF.

Par Nicole Lufungi, Beni 

 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
3 + 8 =