ActualitésEconomie

COVID-19 : « l’économie mondiale va perdre 15 000 milliards de dollars d’ici fin 2024 » (FMI)

Congo Rassure Share

COVID-19 : « l’économie mondiale va perdre 15 000 milliards de dollars d’ici fin 2024 » (FMI)



La pandémie de coronavirus a eu de l’incidence sur tous les domaines de la vie dans le monde, y compris sur l’économie. Selon le Fonds monétaire international (FMI), la maladie va causer une perte énorme du point de vue économique.

Le FMI estime, dans une de ses publications du 20 juillet 2023, que de 2020 à fin 2024, les pertes de l’économie mondiale s’élèveront à environ 15 000 milliards de dollars, par rapport aux projections prépandémiques, à cause de la pandémie de Covid-19. L’institution financière précise que ces pertes énormes sont équivalentes à 2,8% du PIB mondial.

Le FMI note également que les réformes visant à promouvoir la croissance économique ont été retardées et parfois même annulées. Et cela prouve à quel point la maladie a lourdement affecté ce domaine.

« Les économies ont été lourdement touchées par la pandémie« , a déclaré Geoffrey Okamoto, directeur général adjoint du Fonds monétaire international, qui prévient qu’il faudra beaucoup de temps après la crise pour que tout revienne à peu près à la normale.

« L’énergie consacrée aux dépenses de vaccination et aux plans de relance devrait elle-même être consacrée à des mesures de soutien à la croissance économique pour compenser cette perte », a-t-il ajouté.

Selon le FMI, dans les pays émergents qui ont réussi à maintenir leur accès aux marchés financiers mondiaux, les réformes permettront de renforcer les fondamentaux et d’accroître la confiance des investisseurs malgré le durcissement des conditions financières, surtout si l’inflation persiste dans les pays avancés.

Il affirme également que dans les pays à faible revenu, qui n’ont plus de marge de manœuvre, les gains des réformes axées sur la croissance pourraient leur épargner une période de dure austérité budgétaire et protéger les dépenses sociales et de santé à court terme, tout en renforçant la capacité d’investir dans les personnes à long terme.

« Le monde doit maintenant mettre de l’énergie dans l’exécution de ses plans de relance de la croissance. Il est temps de rattraper le retard« , souligne l’institution financière.

Par la Rédaction

https://www.imf.org/fr/News/Articles/2021/07/20/blog-seizing-the-opportunity-for-a-pro-growth-post-pandemic-world 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
56 ⁄ 28 =