DécouvertesUs et Coutumes

DÉCOUVERTE-TRIBU : LES BANGU-BANGU

Congo Rassure Share

Par Prosper Ongenya 

Les Bangu-bangu vivent en province du Maniema. Ils seraient venus de Pwani,à la côte orientale de l’ocean indien vers la Tanzanie. Selon la légende, quand les Arabes sont arrivés au Maniema, ils auraient trouvé les Pygmées. Croyant ces derniers incapables de transporter les pointes d’ivoire, les Arabes auraient demandé à ces derniers le nom de l’homme fort du territoire, les Pygmées leur répondirent que l’homme fort, travailleur et voyant du milieu n’était nul autre que « Mubangu ». C’est de là que les descendants de l’homme fort furent appelés les Bangu-Bangu. Ce serait donc un sobriquet donné aux Pwani par les Arabes.
La religion chez les Bangu-Bangu

Les Bangu-Bangu connaissaient l’existence de Vilgnambi (Dieu suprême créateur du ciel et de la terre). Pour eux, Dieu avait des représentants ici sur terre et pour lui parler, il fallait passer par l’intermédiaire des petits dieux. Ainsi ils divinisaient les statues en bois, des grands arbres, les montagnes, les grosses pierres… chaque clan avait sa représentation de Dieu. Ces représentations de Dieu appelé généralement MIKISI veillaient au bonheur des hommes. Ils bénissaient les bons et maudissaient les méchants.
Le catholicisme est venu mettre fin à ce genre de pratique. Aujourd’hui, ces pratiques se font dans un groupe restreint. Elles sont désormais généralement  faites par des chefs de clan et les chefs du village.

Activités principales

Dans le temps la tribu bangu-bangu pratiquait beaucoup d’activités mais les plus grandes étaient l’agriculture et la chasse. L’élevage et la pêche étaient aussi pratiqués, bien que par par une minorité.

Organisation Sociale

Chez les bangu-bangu comme dans plusieurs tribus congolaises et africaines l’homme est le chef de la famille restreinte. Le peuple bangu-bangu donne une place prépondérante aux liens familiaux et ceux du sang. Tous les membres de la famille ont le devoir de consolider les liens familiaux. On ne parle pas surtout des cousins ou cousines, tous sont frères et sœurs. Dans la famille restreinte, la femme seconde son mari, elle occupe une grande place car juste après son mari, c’est elle. Mais dans la famille élargie cela dépend de la place qu’occupe son mari dans la famille. Si son mari est l’aîné de la famille, cela lui donne de l’ascendance sur d’autres belles filles et belles sœurs de cette famille. Elle a le droit de prendre des décisions à l’absence de son mari et parler au nom de son mari. Sa parole est prise en compte et respectée.

La plus part des hommes bangu-bangu sont polygames. Cette culture a été introduite par les arabes dans la province du Maniema. La tradition appuie également la polygamie. L’époux aura par contre l’obligation de bien prendre soin de toutes ses épouses et de les aimer au même titre. Quant aux coépouses, elles ont le devoir de faire grandir leurs enfants dans les vrais liens du sang comme les frères qu’ils sont, le mot demi-frère étant considéré comme tabou.

Quelques interdit des Bangu-bangu

Il existe plusieurs interdits, dont voici quelques-uns. Il est interdit de manger toutes sortes d’animaux reptiles particulièrement le crocodile. Il est également strictement interdit de manger l’OKAPI, qui est l’animal totem de la tribu. Quand un homme ou une femme meurt, ses belles filles n’ont pas le droit de dormir sur une natte ou matelas. Durant 7 jours, elles dorment à même le sol. Et chacune doit partir chez elle et ramener une chèvre. On demande aussi aux petits fils et petites filles de ne pas pleurer leurs grands-parents…

La dote

La dote est discutée par deux familles. À l’époque, c’etait la famille du garçon qui choisissait une femme pour leurs fils. Mais aujourd’hui les choses ont changé, le garçon choisit seul sa future femme, qu’il présente à sa famille. La dote se discute en terme des chèvres, le prix unitaire varie entre 80 et 100$. Le minimum est des 10 chèvres. Elle peut aller jusqu’à 50 chèvres pour les filles des familles royales. Le niveau d’instruction de la future épouse est actuellement aussi prise en compte. Beaucoup d’autres choses accompagnent l’enveloppe de la dote (argent liquide ) comme le pagne de la mère et le costume du père, une chèvre pour les tantes et une autre pour les oncles. On apporte aussi le vin de palme. Si on en trouve pas, on amène des casiers de bières (primus, skol, Simba,…) Un fusil de chasse, une grosse marmite, lampe a pétrole, filet de pêche et pirogue…font aussi partie de la dote.

 

 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
15 ⁄ 5 =