ActualitésSociété

Controverses après interdiction de diffusion de deux chansons : La commission de censure répond, “nous n’avons fait que notre devoir”

Congo Rassure Share

Controverses après interdiction de diffusion de deux chansons : La commission de censure répond, “nous n’avons fait que notre devoir”


Par Martin Leku, CongoRassure

La commission de censure de la République démocratique du Congo (RDC) a interdit la diffusion des chansons « Nini tosali te… et Lettre à Ya Tshitshi » du groupe Musique Populaire de la Révolution (MPR) et l’artiste Bob, mardi 9 novembre 2021.

Lors d’une intervention dans l’émission LE DÉBAT sur TOP CONGO FM ce mercredi 10 novembre 2021, Bernardin Mayindombe, président du conseil de censure a indiqué que cette décision a été prise parce que son service n’avait pas encore autorisé la diffusion de ces œuvres musicales.

“Nous avons pris cette mesure de suspension de diffusion pour que les artistes viennent nous présenter leurs œuvres qui doivent recevoir notre accord avant la diffusion”, a précisé  Bernardin Mayindombe, se confiant au micro de TopCongo.

Tout en insistant sur l’importance de son service, le président de la commission de censure a expliqué que « nous n’avons fait que notre devoir et faisons appel au sens du devoir des citoyens. Si vous vous rendez compte qu’il y a des produits sur le marché qui sont impropres à la consommation, ne faut-il pas le dénoncer ?”

Toutefois, ce dernier a rassuré que ces mesures (interdiction de la diffusion des chansons Nini tosali te… et Lettre à Ya Tshitshi) seront levées.

 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
16 × 28 =