ActualitésPolitique

Détournement présumé à l’EPST : le ministre Tony Mwaba ne décolère pas et estime qu’il s’agit d’une vengeance des proches d’Alingete

Congo Rassure Share

Détournement présumé à l’EPST : le ministre Tony Mwaba ne décolère pas et estime qu’il s’agit d’une vengeance des proches d’Alingete


Y a-t-il eu une tentative de détournement de fonds à l’EPST ? Il n’y a jamais eu de détournement ou de tentative de détournement, le vrai problème entre l’IGF et l’EPST est le mode de paiement, rétorque le ministre Tony Mwaba qui ne décolère pas et estime qu’il s’agit d’une vengeance du clan « Alingete ».
Tony Mwaba, le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel. © Ministère de l’EPST.

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Tony Mwaba, qui affirme que les accusations de tentative de détournement de fonds de TENAFEP dans son ministère, « Fonds qui ne sont même pas disponibles », sont l’œuvre des personnes qui  voudraient salir sa réputation, se déchaine depuis quelques jours sur les réseaux sociaux et à travers plusieurs sorties.

« Si cette information provient de l’Inspection générale des finances, j’attends qu’elle soit confirmée par écrit (lettre ou communiqué officiel) comme d’habitude. J’en tirerai toutes les conséquences juridiques. Mon honneur n’a pas de prix » a déclaré le membre du gouvernement, qui pense également qu’il s’agit d’une vengeance.

Tony Mwaba déclare qu’entre lui et Alingete, lorsqu’il s’agit de son ministère, c’est lui qui fait la chasse aux détourneurs de fonds. Il en donne pour preuve un événement qui s’est produit trois jours après son arrivée à la tête du ministère. «J’ai intercepté un paiement de 2 millions d’euros qui partait de la Banque centrale pour l’école de Veridos que connaît Alingete. Pourquoi cet argent ? Parce que Veridos voudrait donner aux élèves de l’école primaire des cartes biométriques en exigeant un paiement de 5 euros à chacun », révèle le ministre Mwaba.

Ferme sur sa décision malgré les insistances du numéro un de l’IGF, Il dit avoir rappelé qu’au niveau primaire c’est la gratuité totale et non négociable. « J’ai refusé et j’ai envoyé une corrélation à la Rawbank pour exiger la restitution de cet argent au trésor public. Jules Alingete m’a appelé pour dire que ce sont ses amis et j’ai des preuves de ces appels. Il doit faire attention, je suis avocat et mon honneur ne sera pas mis à mal dans ces conditions », a déclaré le ministre, membre du parti présidentiel.

Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel, qui a indiqué qu’il était prêt à porter l’affaire devant la justice, déplore par ailleurs que tous les congolais qui étaient impliqués dans le dossier Veridos se soient ligués contre lui et passent par Alingete pour salir sa réputation.

Du côté de l’inspection générale des Finances, où l’on explique ne pas comprendre le but de l’agitation du ministre Mwaba, on indique que l’inspecteur général des Finances, Jules Alingete a tout simplement demandé que le paiement de 16 ou 17 millions USD demandés, passe par la banque pour garantir la transparence.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
29 + 14 =