Actualités

ESU-PTNTIC : Muhindo Nzangi et Kibasa Maliba signent un contrat pour la numérisation des services académiques

Congo Rassure Share

ESU-PTNTIC : Muhindo Nzangi et Kibasa Maliba signent un contrat pour la numérisation des services académiques


Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, Muhindo Nzangi et son collègue du PTNTIC, Augustin Kibasa Maliba ont signé, ce lundi 16 août, un contrat pour la numérisation des services académiques avec Schoolap, une startup congolaise spécialisée dans ce secteur.

Muhindo Nzangi a expliqué que cette étape importante s’inscrit dans la vision du chef de l’État congolais Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui souhaite améliorer les conditions de travail des enseignants et des étudiants dans tout le pays. « Ce document que nous signons, s’inscrit dans la vision du Chef de l’Etat, celle de numériser tous nos services et de mettre l’informatique au service de la qualité de l’enseignement ».

Le ministre de l’ESU a indiqué par ailleurs que cette numérisation des services académiques, touche également le grand projet de connectivité de tous les services du ministère et permettra aux étudiants d’avoir accès à l’Internet, d’avoir une identification biométrique, d’accéder aux bibliothèques numériques, d’accéder aux syllabi depuis les plateformes de leurs institutions et d’accéder aux cours en ligne, ajoutant que ceci est très important pour les réformes annoncées dans son secteur.

Pour sa part, le ministre Kibasa Maliba, numéro un du PTNTIC congolais, le choix de Schoolap est une façon de vendre le talent congolais et d’assurer le développement de l’entrepreneuriat.

Pascal Kanik, patron de Schoolap, tout en affirmant que sa société qui travaille étroitement avec l’ARTPC, mettra la plateforme de contenu derrière la connexion WiFi que l’ARTPC a déjà commencé à installer dans les universités, a exprimé sa gratitude au gouvernement. «Les étudiants auront accès à des cours à distance et les professeurs pourront utiliser cette plateforme pour proposer des cours en ligne s’ils ne peuvent pas être présents », a-t-il déclaré.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
8 ⁄ 4 =