ActualitésSécurité

État de siège-Beni : La Monusco et l’armée décidées d’améliorer certains éléments de part et d’autre pour le succès des opérations

Congo Rassure Share

État de siège-Beni : La Monusco et l’armée décidées d’améliorer certains éléments de part et d’autre pour le succès des opérations


Dans la matinée du jeudi 9 septembre, la représentante du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo, Mme Bintou Keita, a rencontré le commandant du secteur opérationnel SOKOLA 1 Grand Nord, le général de brigade MPUTELA NKOLITO Bertin.

Selon les sources militaires qui ont donné la nouvelle, cette rencontre, qui s’est déroulée au quartier général du secteur à Païda, avait pour objectif : « l’évaluation de la situation sécuritaire dans la région et surtout le niveau de collaboration entre la mission onusienne et les forces armées de la République Démocratique du Congo.

« Nous avons échangé sur la nécessité de faire en sorte que l’état de siège réussisse et pour cela nous avons examiné la conduite des opérations et notamment dans le contexte du partenariat entre les FARDC et la MONUSCO » a déclaré madame Bintou Keita.

Se confiant à la presse, la cheffe de la MONUSCO a indiqué qu’ils ont également discuter des éléments qu’il faudra améliorés de part et d’autre pour arriver au succès des opérations. « Et la dessus nous avons concomitamment parlé des opérations militaire et de la justice. Nous avons fait un plaidoyer pour que l’aspect humanitaire soit considéré. C’est déjà pris en considération, mais pour que ce soit améliorer pour que les populations qui bénéficient des aides humanitaires continuent à en bénéficier même pendant les opérations offensive » a expliqué Mme Keita, annonçant au passage que la question du programme de désarmement, démobilisation et réintégration communautaire a également été soulevée lors de cet échange.

Pour le général Sylvain Ekenge, porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, cette rencontre s’est inscrite dans le cadre des échanges réguliers entre partenaires qui travaillent ensemble dans le cadre des opérations militaires. « Nous avons analysé les points forts et les points faibles et nous avons trouvé un modus vivendi pour aller de l’avant et de ne plus refaire ce qui a été fait par la passé » a déclaré l’officier militaire.

Lors d’une visite de travail à Beni en août dernier, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies pour la protection et les opérations, Khassim Diagne, a confirmé que les opérations contre les groupes armés dans le territoire de Beni étaient menées conjointement par l’armée congolaise et les éléments de la Monusco. M. Diagne précisait alors que le soutien de la mission de l’ONU comprenait l’appui aérien, le renseignement, la logistique et l’évacuation des blessés.

Par Lwanzo Kasoki

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
14 × 25 =