ActualitésPolitique

État de siège, face à la persistance de l’insécurité, Kabund explose : « Si les ADF étaient à Maluku à Kinshasa ici, tous les ministres se seraient mobilisés pour mettre fin à ce phénomène »

Congo Rassure Share

État de siège, face à la persistance de l’insécurité, Kabund explose : « Si les ADF étaient à Maluku à Kinshasa ici, tous les ministres se seraient mobilisés pour mettre fin à ce phénomène »


Par Lwanzo Kasoki, CongoRassure Kinshasa

Jean-Marc Kabund, premier vice-président de l’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo, a finalement exprimée  sa lecture très tranchée concernant l’insécurité qui continue de sévir dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, une région pourtant sous état de siège depuis mai 2021.

S’adressant au ministre de la Défense nationale alors que ce dernier accompagné de sa collègue de la Justice plaidaient pour une onzième prolongation de l’état de siège, ce haut membre du parti présidentiel a tout simplement laissé exploser sa colère, fustigeant le manque de suivi de l’efficacité sur le terrain.

« Si les ADF étaient à Maluku à Kinshasa ici, tous les ministres se seraient mobilisés pour en finir avec les ADF. Parce que là, ils menaceraient directement votre pouvoir », a lâché M. Kabund excédé par la situation, s’adressant directement à tous les membres du gouvernement de l’Union sacrée.

« On fait des motions ici, ça ne marche pas, on vous sanctionne et ces généraux continueront de rouler carrosse avec l’argent qu’ils détournent. Venez avec le bilan la prochaine fois, pas avec des discours », a également lancé Jean Marc Kabund au ministre de la Défense, demandant à ce membre du gouvernement de réagir surtout face à ceux qui détournent les salaires des soldats. « Qui sont-ils dans ce pays, quel pouvoir ont-ils pour faire cela, sont-ils des dieux? » s’est interrogé ce cadre de l’UDPS, avant de souligner que, « C’est de la haute trahison »

Par ailleurs, le numéro deux de l’Assemblée nationale a fustigé les « discours » prononcés tout au long de la journée. Selon lui, ces rhétoriques ne sont pas bonnes. « Nous avons repoussé l’ennemi, nous avons mis en déroute l’ennemi, … ce sont des rhétoriques qui prouvent suffisamment un aveu d’échec », a-t-il expliqué, martelant que l’armée ne peut pas attendre d’être attaquée pour répondre car elle est là pour anéanti complètement l’ennemi.

Il a également déclaré que tout cela donne la mauvaise impression que l’état de siège bat de l’aile et que tout le monde s’en accommode, pensant que finalement après l’état de siège sera comme avant l’état de siège. « Prenez vos responsabilités en main, monsieur le ministre de la Défense. Chaque jour vous devez convoquer ces généraux pour une évaluation de l’état des opérations. Si ces généraux ne vous obéissent pas, dites-le nous. »

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
16 + 13 =