ActualitésSociété

Ituri : Au moins 36 barrières de perception de taxe répertoriées sur l’axe Bunia – Mungwalu, une distance de 80km (Enquête)

©Ph.CongoRassure
Congo Rassure Share

Ituri : Au moins 36 barrières de perception de taxe répertoriées sur l’axe Bunia – Mungwalu, une distance de 80km (Enquête)


Une barrière de pluie dans la province du Nord-Kivu en mars 2021. Image d’illustration. © CongoRassure

La route Bunia – IGA barrière jusqu’à Mungwalu est située principalement dans le territoire de Djugu en Ituri. C’est une route d’intérêt provincial et l’une des routes les plus fréquentées de l’Ituri après la RN4 et la RN27, en raison des intenses activités économiques et minières qui se déroulent dans la commune rurale de Mungwalu. Depuis quelque temps, cette région est confrontée à une insécurité croissante et les barrières naissent à une vitesse inquiétante.

Suite aux activités minières dans plusieurs localités environnantes, les miliciens de la Codeco ont migré vers cette partie de Banyali-Kilo pour s’adonner à la même activité.

Il a fallu des opérations militaires et des négociations pour déloger certains d’entre eux des zones minières. Cependant soudainement, ils se sont tournés vers la collecte des taxes.

Les usagers régulier de la route indexent également les militaires déployés sur le terrain pour sécuriser la route. Ils accusent ces derniers d’être tombés également petit à petit dans la pratique.

Selon l’enquête menée par la rédaction de CongoRassure, au moins 36 barrières de perception ont été répertoriées sur ce tronçon routier de 80 km à raison d’une barrière tous les 2km, ce qui implique notamment celles érigées par des miliciens de la Codeco, les éléments des FARDC et les services des assiettes.

Selon notre rapport, les miliciens de la Codeco possèdent au moins 11 barrières, au pont Shari à l’entrée de Bambu, à Buku 2 et 3, à Bambu-Mines, deux barrières au centre de Kobu, une au village de Kobu, à Likelike, deux barrières à Nizi et à un endroit appelé Mosquée, où ils collectent de l’argent estimé entre 10.000 et 40.000 francs pour les véhicules et entre 2.000 et 5.000 francs pour les motocyclistes.

Les militaires des FARDC ont au moins 18 barrières, dont nous nous réservons de citer les emplacements pour des raisons de sécurité. Malheureusement, ils collectent également de l’argent auprès des passants pour un montant estimé entre 5 000 et 10 000 francs pour les véhicules et 1 000 francs pour les motocyclistes.

Il existe trois barrières pour les services de l’administration fiscale, notamment la Direction générale des recettes de la province de l’Ituri (DGRPI), qui a un poste de perception à Nizi, le Foner et la CNPR à la barrière de Mudzibala, où les passants paient entre 5 000 et 50 000 fc pour chaque service.

Certains habitants ont aussi érigé leurs barrières sur ce tronçon, notamment au niveau de la rocade au lieu dit Scierie, à Mangobe mais aussi à Kilo Mission, le montant payé par chaque passager est de 5 000 à 25 000 fc pour les véhicules et de 1 000 à 2 000 fc pour les motocyclistes.

Et pour la police de circulation routière, le montant est de 1 000 à 5 000 fc par chaque passager à Poipo.

Pour les grands camions, pour un voyage aller, les conducteurs déboursent au moins 535.000 fc sur cette route et plus d’un million de Franc congolais si c’est un voyage aller-retour.

Une situation qui inquiète au plus haut niveau les usagers de cette route. Leur vive inquiétude se base surtout sur les barrières de collecte érigées par les miliciens de la Codeco qui se multiplient de jour en jour malgré le dispositif de l’état de siège. Et ces miliciens font obligatoirement payer cette taxe illégale à la population, et celle-ci s’en acquitte sans riposter de peur d’être molestée.

Cette pratique était également visible sur la RN4 entre Bunia et Mahagi, mais une opération militaire a permis de démanteler ces réseaux. Et la route de Mungwalu ? Espérons que les autorités militaires de la province vont s’y atteler incessamment.

Par Marcus Jean Loika, Ituri

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =