ActualitésSécurité

Ituri : MSF suspend ses activités à Bambu après une attaque contre ses équipes

Congo Rassure Share

Ituri : MSF suspend ses activités à Bambu après une attaque contre ses équipes


Par Marcus J. Loika, à Bunia, CongoRassure Ituri

Dans un communiqué de presse rendu public le vendredi 29 Octobre 2021, l’organisation internationale Médecins sans frontières (MSF) a annoncé la suspension de toutes ses activités dans la zone de santé de Bambu en territoire de Djugu à la suite d’une attaque contre ses équipes dans cette zone.

Pour cette organisation non gouvernementale médicale humanitaire d’origine française, cette attaque « inacceptable » met la vie d’autres humanitaires présents dans cette région en danger.

Ainsi, tirant toutes les conséquences de cette dernière, MSF a décidé de suspendre ses activités dans la zone de santé de Bambu, en chefferie de Banyali-Kilo dans le territoire de Djugu jusqu’à nouvel ordre et cela, en attendant l’amélioration de la situation sécuritaire.

«Nous sommes choqués par cette nouvelle et alarmés de cette dynamique qui sévit dans la province. C’est le deuxième incident grave de cette nature qui intervient en quelques mois dans cette zone, et cette fois directement à l’encontre d’un véhicule clairement identifié comme médical et humanitaire» s’est indigné le bureau de Médecins sans frontières RDC.

Dans ce communiqué, cette organisation a rappelé qu’elle avait déjà exprimé « son indignation face à la destruction et au pillage de l’Hôpital Général de Référence de Boga dans le sud du territoire d’Irumu », pourtant, affirme t-elle, elle avait coordonné sa réhabilitation, mais « toutes ces années d’efforts sont parties en fumée en quelques minutes. »

« La violence contre les civils est constante, l’insécurité est grandissante pour la population, pourtant il est nécessaire que nous puissions nous frayer un chemin pour les assister », a-t-elle souligné.

En Ituri, MSF appuie trois hôpitaux généraux (HGR), douze (12) centres de santé, quatre (4) postes de santé et trente-deux (32)
sites de soins communautaires dans les zones de santé de Drodro, Nizi et Angumu pour la prise en charge des maladies pédiatriques, de la malnutrition, du paludisme, des violences sexuelles et de la santé mentale.

Il sied de noter que le 28 Octobre dernier au bord d’un véhicule, cinq (5) employés de cette organisation humanitaire internationale qui revenaient de la région de Bambu pour assister les personnes vulnérables ont essuyé des tirs de miliciens de la CODECO à Boku où deux (2) personnes ont été grièvement blessées par des projectiles balistiques à l’aisselle droite et au bassin. Selon la même organisation, « leur état est actuellement stable. »

 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =