ActualitésSécurité

Ituri : trois journalistes disent avoir été agressés par un militaire le week-end dernier

Congo Rassure Share

Ituri : trois journalistes disent avoir été agressés par un militaire le week-end dernier


Par Marcus J.Loika, CongoRassure Ituri

Trois journalistes travaillant à Komanda, dans la province de l’Ituri, affirment avoir été agressés par un élément de l’armée congolaise. Il s’agit de Gabriel Ekambu, attaché de presse de l’administrateur militaire de Djugu, Josaphat Ndrundro et Jean Valère Muzitina de la presse locale, qui désignent un soldat des FARDC comme l’auteur de l’agression.

Selon Vérité Johnson, un journaliste locale qui a alerté CongoRassure, ces journalistes étaient soupçonnés d’être des rebelles ADF, malgré la présentation de leurs cartes d’identité et le port de gilets de presse.

L’incident s’est produit dans le quartier Beyi, au sud du centre de Komanda, alors que ces professionnels des médias revenaient d’une réunion avec le commandant de brigade des casques bleus bangladais de la mission onusienne au Congo.

Les journalistes ont déclaré avoir été menacés de mort par ce soldat avant d’être dépouillés de leurs téléphones et de leur argent. Au total, ils disent que 6 téléphones, dont 3 smartphones, ont été ravis par le militaire.

Certaines sources locales affirment que le soldat accusé par ces trois professionnels des médias est actuellement recherché pour être déféré devant la justice afin de répondre de cet écart.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 × 22 =