ActualitésEducation

KINSHASA : Auprès de la secrétaire à l’EPST, Claude Nyamugabo plaide pour l’amélioration de la qualité de vie des enseignants du Sud-Kivu

Congo Rassure Share

KINSHASA : Auprès de la secrétaire à l’EPST, Claude Nyamugabo plaide pour l’amélioration de la qualité de vie des enseignants du Sud-Kivu


Le Député National Claude Nyamugabo, élu du territoire de Kabare, au Sud-Kivu.

Ce mercredi 21 juillet, le député national Claude NYAMUGABO a eu une séance d’échange avec les représentants du Secrétariat général à l’enseignement primaire, secondaire et technique. Les discussions se sont articulées autour des préoccupations des enseignants de la province du Sud-Kivu.

La situation des nouvelles unités, la mutuelle de santé, les zones salariales… ont été au cœur de l’échange entre l’élu de Kabare et Christine NEPA NEPA KABALA, secrétaire générale au ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique.

Pour le député Nyamugabo, présentant les revendications des enseignants du Sud-Kivu, une solution devra être envisagée concernant la situation des nouvelles unités ainsi que celle des enseignants non rémunérés de toute la province du Sud-Kivu.

L’élu national a également pointé du doigt le problème du prélèvement mensuel de 6000 francs congolais sur les salaires des enseignants pour la mutuelle de santé. «La structure est pourtant inexistante dans la province » a-t-il déploré. Et revenant sur la question des zones salariales, le député national a estimé que « c’est une injustice qui devrait être résolue ».

Claude Nyamugabo ,Christine Nepa Nepa et quelques dirigeants du Sud-Kivu après la rencontre de ce mercredi. © Ph. Droits tiers.

En réaction aux demandes du député national Claude Nyamugabo, la Secrétaire Générale a assuré que la situation des nouvelles unités et des unités non payées pourra être résolue par le Ministre Tony MWABA KAZADI qui pense que la solution viendra de l’assainissement de la masse salariale ainsi que de la mise à la retraite des anciens enseignants.

« Le ministre prévoit également le paiement d’une indemnité de brousse aux enseignants dans les territoires. Cela permettra de réduire l’écart entre les villes et les territoires. Une autre solution en vue est d’améliorer les salaires des enseignants debout qui devraient être mieux payés que ceux assis » a déclaré Mme Christine avant de préciser qu’en ce qui concerne la mutuelle de santé, le ministre a donné l’ordre qu’elle soit rapidement étendue aux autres provinces, « car le retard accumulé cause un préjudice« , a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, il convient de noter que la rencontre de ce mercredi entre ces personnalités intervient après que le député Nyamugabo a reçu deux cents enseignants le 4 juillet dernier, lors de sa visite à Cirunga, dans sa circonscription électorale.

À cette occasion, les enseignants lui avaient soumis une série des doléances, notamment celle de la non tenue des cours le jeudi pendant près de deux mois, et l’enseignement partiel pendant les jours restants.

C’est pourquoi, a indiqué le député national, « nous souhaitons mutualiser les efforts afin d’obtenir des solutions durables pour le bien des enseignants et des élèves ainsi que pour atténuer certaines difficultés énumérées ».

À la séance d’échange de ce mercredi, étaient également présents, Geneviève Mizumbi, ministre provinciale de l’Epst, le rapporteur de l’assemblée provinciale, le président de la commission socio-culturelle de l’assemblée provinciale, le secrétaire provincial de l’union nationale des écoles catholiques ainsi que celui du syndicat des enseignants des écoles protestantes.

Par Christina Mukongoma, Kinshasa 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
30 + 6 =