Actualités

Kinshasa : Pour un bâtiment, le ministère de l’ESU et celui du numérique en guerre froide

Congo Rassure Share

Kinshasa : Pour un bâtiment, le ministère de l’ESU et celui du numérique en guerre froide


Par Christina Mk –CongoRassure/Kinshasa
Depuis plusieurs jours, une guerre froide sévit entre le ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire et celui du numérique, au sujet du bâtiment localisé sur les numéros 6-8 du boulevard colonel Tshatshi dans la commune de la Gombe. Les deux ministères se réclament chacun de son côté comme étant autorisé à occuper le lieu.

Mais qu’est-ce qui se passe réellement entre les ministres Muhindo Nzangi et Eberande Kalongele ? Nul ne sait répondre clairement à cette question. Tout ce qu’on sait, est que le vendredi dernier les membres du cabinet de l’Enseignement Supérieur et Universitaire ont accusé ceux du numérique d’avoir jeté par terre les documents administratifs jugés importants de leur ministère. Une situation qui semblait banale au début et qui prend pourtant de plus en plus des allures inquiétantes.

Des sources du ministère de l’ESU renseignent que malgré cet affront, le ministre Nzangi a adopté une attitude pacifique, encourageant ses subalternes à faire de même, pour préserver la paix et le bon voisinage entre les membres de ces deux ministères.

Ces sources de l’ESU déplorent par ailleurs le fait que dans la nuit du 13 au 14, profitant de l’absence du ministre Nzangi, parti en tournée dans la suite du Président de la République, que le ministre Eberande Kalongele ait pris la décision de fermer l’entrée du bâtiment à la base du conflit, en donnant l’ordre aux policiers gardes de son cabinet de sceller toutes les portes, empêchant ainsi aux membres du cabinet de l’ESU d’acceder aux locaux. Acte qui n’a pas manqué de mettre de l’huile au feu la matinée du 14 juin, les membres du ministère de Nzangi qualifiant la situation de “confuse et belliqueuse”.

Fâchés, ceux-ci ont d’ailleurs brandi plusieurs affiches la journée de ce lundi aux abords du bâtiment, déclarant qu’ils ne permettraient pas la spoliation du patrimoine de l’ESU et appelant les membres du cabinet du ministère du Numérique à quitter le lieu sur le champ. «C’est notre bâtiment, nous n’irons nul part » assurent-ils, révoltés.

De l’autre côté, les membres du ministère du numérique accusent le ministre Nzangi de recourir à « l’offensive médiatique » pour faire croire à l’opinion que c’est lui qui a raison dans cette affaire. Le personnel du ministère d’Eberande Kalongele, qui s’appuie sur un arrêté portant affectation des locaux des immeubles du domaine public de l’Etat pris par l’ancien ministre des infrastructures et travaux publics, accuse également le ministre de l’ESU de vouloir inutilement créer un conflit avec son collègue du numérique. «  Le ministère de l’ESU, devrait normalement quitter ce bâtiment et aller se loger au 4ième et 7ième niveau de l’aile I de l’Immeuble Kasaï, comme l’avait déjà décidé l’ex ministre Willy Ngoopos dans son arrêté de l’avril dernier » insistent les membres du ministère du Numérique.

 « Un arrêté qui n’avait pas lieu d’être d’autant plus que ledit bâtiment été occupé par Thomas Luhaka, prédécesseur de Muhindo Nzangi au poste de ministre de l’ESU », rétorquent les membres du cabinet du ministère de l’ESU. Ceux-ci indiquent par ailleurs que le Chef du gouvernement avait clairement demandé au ministre du numérique et à toute son équipe d’évacuer le lieu, information à confirmer, d’autant plus que depuis la survenue des frictions entre les deux ministères, on observe un silence gênant et gêné du côté de la primature.

Le Premier Ministre est appelé à réagir afin d’aplanir les différends entre les deux membres de son gouvernement ainsi que leurs personnels respectifs, avant que ce conflit n’atteigne un point de non retour. Surtout que les uns et les autres s’accusent déjà de tribalisme. Parfois, un petit rien peut être à la base de l’échec d’un projet important, rien ne devrait être négligé, petit accrochage, soit-il.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 − 9 =