ActualitésSanté

Matadi/Covid-19 : Suite à la pénurie des sacs mortuaires, les corps sont enveloppés dans des sachets à l’hôpital de Kinkanda

Congo Rassure Share

Matadi/Covid-19 : Suite à la pénurie des sacs mortuaires, les corps sont enveloppés dans des sachets à l’hôpital de Kinkanda




À l’hôpital provincial de référence de Kinkanda, à Matadi, dans la province de Kongo-Central, les corps, parmi lesquels figurent ceux des personnes décédées de la Covid-19, sont enveloppés dans des sachets pour leurs inhumations.

Cette situation déplorable est due à la pénurie des sacs mortuaires que connaît l’institution sanitaire depuis près de six mois. 

Contacté par la radio onusienne, l’administrateur gestionnaire de l’hôpital provincial de Kinkanda, Eddy Suidika confirme les faits. Selon lui, toutes les morgues de la province sont confrontées à ce problème.

Il a également déclaré que la hiérarchie et les partenaires, y compris la division provinciale de la santé et l’OMS, sont informés de cette rupture de stock, mais jusqu’à présent, il n’y a pas eu de réponse.

En outre, les agents de santé travaillant à la morgue de cet hôpital, qui confirment qu’ils utilisent actuellement des sacs bleus, souvent utilisés dans la construction des bâtiments, craignent que cela ne les expose à la pandémie. En effet, envelopper les corps des personnes décédées de la COVID-19 implique inévitablement de manipuler des corps, expliquent-ils.

Une pratique pourtant fortement déconseillée dans la prévention de la propagation de la maladie.

La pénurie des sacs mortuaires est un défi supplémentaire auquel l’équipe de riposte  est maintenant confrontée, étant donné l’importance de ces sacs dans le contexte de la pandémie, où le nombre des patients atteints du coronavirus continue d’augmenter au Kongo central.

Par la Rédaction avec Radio Okapi. 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 + 6 =