ActualitésSociété

Nord-Kivu : À Oïcha, 38 000 personnes déplacées vivent sans assistance, alerte la société civile

Congo Rassure Share

Nord-Kivu : À Oïcha, 38 000 personnes déplacées vivent sans assistance, alerte la société civile



Il s’agit de personnes déplacées qui ont fui les affrontements entre les forces armées de la République démocratique du Congo et les rebelles ougandais des ADF d’une part, et les FARDC et le CODECO d’autre part.

Selon la société civile de Beni qui a livré la nouvelle à la rédaction de CongoRassure, ces déplacés sont venus du territoire d’Irumu dans la province de l’Ituri et d’autres sont venus du secteur de Rwenzori dans le territoire de Beni.

« Nous avons identifié 38.000 ménages qui sont actuellement ici à Oïcha, passant la nuit dans les écoles et les établissements scolaires, mais aussi vivant dans des familles d’accueil, mais actuellement, ils ne sont pas assistés, nous demandons au gouvernement congolais et à ses partenaires de venir en aide à ces personnes déplacées », a déclaré Nick Junior Vusindi, membre de la société civile de Beni.

Entre-temps, cette organisation citoyenne craint l’émergence d’épidémies et d’autres maladies parmi les déplacés, étant donné que l’accès aux aliments reste un problème auquel ils sont confrontés.

« Nous avons peur d’enregistrer des décès parmi les déplacés, car les vulnérables du premier degré sont les enfants et les femmes qui sont victimes de malnutrition, il est important pour le gouvernement de penser à cette population » a-t-il ajouté.

Cela fait plusieurs années que la région de Beni est secouée par l’insécurité caractérisée par une série des massacres et des attaques meurtrières attribuées aux rebelles de l’ADF.

Par Enoch David 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
12 × 21 =