ActualitésSanté

Nord-Kivu : La société civile s’inquiète de la résurgence de l’épidémie d’Ebola alors que les infirmiers sont en grève

Congo Rassure Share

Nord-Kivu : La société civile s’inquiète de la résurgence de l’épidémie d’Ebola alors que les infirmiers sont en grève


Par Martin Leku, CongoRassure Butembo

Dans une déclaration sur la résurgence du virus Ebola à l’Est de la RDC, le Dr Mbungani Mbanda Jean-Jacques, ministre de la Santé publique, de l’Hygiène et de la Prévention a annoncé qu’un nouveau cas de cette épidémie a été enregistré le 8 octobre 2021 dans la zone de santé de Beni, au Nord-Kivu.

La société civile du Nord-Kivu appelle à une réponse urgente à cette maladie. Edgar Mateso, vice-président de cette structure citoyenne met en garde contre les intoxications sur cette épidémie comme par le passé.

« Au niveau de la société civile du Nord-Kivu, nous estimons que le ministère de la Santé publique, de l’Hygiène et de la Prévention doit mobiliser d’urgence les moyens et ressources nécessaires pour une réponse appropriée. Éviter de considérer les épidémies comme des opportunités de gain facile. Recourir principalement à l’expertise locale. Mais d’autre part, la communauté locale doit être engagée dans la lutte et s’approprier la réponse. S’abstenir d’intoxication, de désinformation et de résistance au sein de la communauté », a déclaré le vice-président de la société civile du Nord-Kivu.

Cet acteur des forces vives demande enfin aux équipes en charge de la prévention des abus sexuels lors de la réponse à cette épidémie, de mettre tout en œuvre afin d’éviter les erreurs commises lors de la dixième épidémie d’Ebola au Nord-Kivu et en Ituri. «  Pendant ce temps, les équipes chargées de lutter contre l’exploitation et les abus sexuels doivent être actives afin d’éviter les erreurs commises lors de la dixième épidémie », a déclaré Edgar Mateso, ajoutant que la grande préoccupation des forces vives reste le fait que les infirmiers de cette partie du pays sont toujours en grève. « Notre préoccupation est que cette épidémie refait surface alors que les infirmières sont en grève. Nous craignons que cela ait un impact négatif sur la riposte », a-t-il conclu.

Il faut noter que quelques heures après la déclaration du nouveau cas de virus Ebola dans la zone de santé de Beni, plus de 100 contacts sont déjà répertoriés.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 × 29 =