ActualitésSécurité

Nord-Kivu : Le M23 assure dans un communiqué, avoir « de bonnes relations avec le gouvernement congolais »

Les rebelles du M23 en 2013, Reuters/James Akena.
Congo Rassure Share

Nord-Kivu : Le M23 assure dans un communiqué, avoir  « de bonnes relations avec le gouvernement congolais »


Par Daudi Amin, CongoRassure Nord Kivu

Dans une mise à jour publiée le lundi 8 novembre 2021 en début de soirée, le mouvement rebelle M23 dit avoir suivi les informations diffusées par différents médias faisant état d’une confrontation armée entre les Forces armées de la République démocratique du Congo et des personnes présentées comme appartenant à son mouvement.

Dans cette mise à jour, le M23 indique que depuis plus d’un an, leur organisation a engagé des pourparlers avec le gouvernement à Kinshasa, où leurs délégués ont séjourné et ont eu des échanges très fructueux avec l’administration du Président de la République et Chef de l’Etat.

À en croire ce mouvement, ces pourparlers ont abouti à des conclusions dont il attend impatiemment la mise en œuvre et croit en la bonne foi du Chef de l’Etat qui ne ménage aucun effort pour rassembler les fils et filles de ce pays autour d’un plan de paix définitif dans l’Est du pays, en particulier, et dans toute la République, en général.

Pour le M23, il est donc inapproprié de croire que son mouvement peut engager les hostilités avec les FARDC au moment où le partenariat avec le Gouvernement de la République se porte mieux et où tous les espoirs sont encore permis.

En clair, le M23 dit ne pas être engagé dans des affrontements armés sur le territoire de Rutshuru et reconnaît cependant que ses combattants, qui sont dans la zone depuis 2017 pour attendre la réponse du Gouvernement aux causes profondes des conflits qui les ont opposés, ont subi des actes de provocation de la part de certains éléments incontrôlés des FARDC depuis l’année 2020.

Cependant, ils se sont toujours abstenus de répondre de peur de provoquer une nouvelle guerre inutile, explique-t-il.

Ce mouvement rebelle déclare de ce fait qu’il n’acceptera pas qu’un groupe armé vienne semer la terreur et la confusion dans les environs de l’espace où sont déployés ses combattants avec l’intention de les rendre responsables de leurs crimes.

Pour rappel, dans un communiqué publié la même soirée du Lundi, l’armée regulière a confirmé que les insurgés qui ont lancé des assauts dans plusieurs entités du territoire de Rusthuru le dimanche étaient bel et bien des éléments du groupe rebelle du M23.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
16 + 7 =