ActualitésEducationSociété

Nord-Kivu : Malgré les menaces du ministre de l’EPST, les enseignants de Butembo déterminés à poursuivre leur grève

Congo Rassure Share

Nord-Kivu : Malgré les menaces du ministre de l’EPST, les enseignants de Butembo déterminés à poursuivre leur grève


Les enseignants de Butembo, au Nord-Kivu, affiliés au Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO) réitèrent leur détermination à poursuivre leur mouvement de grève déclenché depuis lundi 5 octobre 2021.

Cela en dépit des menaces de désactivation des grévistes de la liste de paie proférées par le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba Kazadi.

La décision de maintenir le mouvement de grève a été arrêtée à l’issue de leur assemblée évaluative tenue le vendredi 8 Octobre 2021 au bureau du SYECO à Kitulu, dans la commune de Mususa. Elle est motivée, selon les grévistes, par la non satisfaction de leurs revendications.

Par rapport aux propos du ministre Tony Mwaba qui menace désactiver des grévistes, le syndicaliste Kyalwahi Kolinzo indique qu’ils sont sans soubassement légal et donc à ne pas prendre en compte.

« Nous avons évalué la grève que nous avons amorcée. Nous avons campé sur une même décision de continuer avec la grève car nos revendications ne sont pas encore répondues. Réclamer ses droits est constitutionnel. Alors nous voulons que nos agents syndicaux soient libres. Qu’ils se sentent heureux dans leur pays. Nous allons encore nous asseoir ce lundi pour évaluer la semaine. Nous allons toujours camper sur notre décision. Que ça soit la désactivation, peut-être on va engager ceux qui vont travailler gratuitement. Nous allons voir », a déclaré le syndicaliste Kyalwahi Kolinzo.

Les enseignants réclament la suppression de la zone salariale, la mécanisation des Nouvelles Unités (N.U), le paiement de leur salaire et la majoration de celui-ci.

Par Martin Leku, Butembo 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
16 − 12 =