ActualitésSociété

Nord-Kivu : une ONG de défense des droits de l’homme dénonce le traitement à l’amiable des cas de violences sexuelles à Lubero

Congo Rassure Share

Nord-Kivu : une ONG de défense des droits de l’homme dénonce le traitement à l’amiable des cas de violences sexuelles à Lubero


Plusieurs cas de violences sexuelles ont été enregistrés dans la zone de santé de Lubero au Nord-Kivu, dont la majorité a été réglée à l’amiable, selon l’ONG de défense des droits de l’homme FIRD( fédération intègre pour la reconstruction et le développement) active dans le territoire de Lubero.

Selon cette organisation de défense des droits de l’homme, cette façon de traiter les auteurs de viols est une forme d’échec de la justice dans cette zone.

Cette organisation affirme qu’en mars dernier, au moins 30 (trente) cas de viols ont été commis lors du premier confinement contre la Covid-19, sur des mineurs de moins de 15 ans, dont 80% ont été réglés à l’amiable.

À en croire le coordonnateur de l’ONG FIRD, Zaidel Ngolo, la plupart de ces cas sont découverts lorsque les filles tombent enceintes. Il indique par ailleurs que la semaine dernière, l’ONG a enregistré trois (3) nouveaux cas de violence sexuelle, dont celui d’une jeune fille de 16 ans dans le centre de Lubero qui a été chassée de sa famille après avoir annoncé la nouvelle à ses parents.

« Dans ce cas, qui vient de se dérouler à Lubero-Centre, la victime a été chassée par sa famille qui espérait obtenir quelque chose par un règlement à l’amiable. Ils ont chassé l’adolescente pour tenter de la pousser à nier le viol. Cette famille venait de prendre contact avec la famille du violeur », a témoigné le coordonnateur de FIRD, qui souligne que c’est une préoccupation pour son organisation car cette tendance est très répandue dans la région.

La FIRD , par l’intermédiaire de son coordonnateur, Zaidel Ngolo, condamne la tolérance de la justice face à ces faits et demande à la justice de prendre des mesures sévères à l’égard des auteurs de violences afin que cette situation cesse dans cette partie du pays.

Par Gloiredo Ngise, Nord-Kivu

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
6 + 17 =