ActualitésPolitique

RDC : Absent à l’accueil de Félix Tshisekedi, le député Mufula dénonce la violation du principe de séparation des pouvoirs

Congo Rassure Share

RDC : Absent à l’accueil de Félix Tshisekedi, le député Mufula dénonce la violation du principe de séparation des pouvoirs


Par David Lupemba, CongoRassure

Après sa visite d’Etat en Israël et ses participations au G20 à Rome et à la COP26 à Glasgow, le Président de la République Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a regagné Kinshasa le jeudi 04 novembre 2021 en début de soirée.

Sur des images retransmises en direct sur la télévision nationale, on a remarqué, à l’aéroport international de N’djili, la présence de plusieurs députés nationaux et sénateurs en majorité de l’Union sacrée.

Le Député National Josué Mufula membre du Front commun pour le Congo, regrette que « tous les travaux en commission à l’Assemblée nationale ont été paralysés parcequ’il a été exigé aux députés nationaux de se rendre à l’aéroport à l’accueil du président de la République », et cela, affirme t-il, en violation du principe de séparation des pouvoirs.

« En tout cas personnellement je suis très déçu, très estomaqué que les travaux de notre chambre basse soit pénalisée parce qu’on a exigé aux députés surtout ceux de l’Union sacrée de pouvoir se rendre à l’aéroport pour accueillir le Chef de l’État qui revient de ses multiples voyages à l’étranger en violation du principe de séparation du pouvoir. J’aurais pu comprendre s’il s’agissait de l’institution président de la République où tous ceux qui y travaillent pouvaient se rendre à l’aéroport aller accueillir le chef de l’État », a dit Josué Mufula

Cet élu du peuple regrette aussi le comportement de ses collègues députés qui au lieu de se concentrer sur des questions prioritaires qui touchent le vécu de la population notamment l’incursion de rebelles à Bukavu et l’insécurité à Beni, se livrent « au djalelo » comme à « l’époque du MPR parti État ».

« En ce moment où il y a eu des insurgés à Bukavu, on a noté mort d’hommes, il y a de nos citoyens qui ont perdu de leur vie. Il y a nos vaillants militaires FARDC qui ont défendu le territoire national devant cette menace à la fois sécuritaire et une menace de la défense, il n’ y a pas de deuil national mais les gens sont en train de festoyer. »

Et de poursuivre, « Moi je suis membre de la commission défense et sécurité, au lieu de s’apaisantir sur la situation sécuritaire qui prévaut à Bukavu, à Beni, l’état de siège qui pose encore problème après évaluation il y a des recommandations que nous avions faites qui jusque-là ne sont pas encore appliquées, mais là tous les travaux dans différentes commissions ont été paralysées parcque’on doit aller faire le djaleo, on se croirait à l’époque de MPR parti État. »

Et pendant ce temps, les forces politiques et sociales se sont mises ensemble pour faire « bloc patriotique » contre l’Union sacrée de Félix Tshisekedi, accusée de manœuvrer pour avoir une CENI sous ses ordres. Les mouvements sociales CLC (catholique), MILAPRO (protestant), Ensemble pour la République, ECIDE, FCC, entre autres, se sont convenus, d’entreprendre « des grandes actions citoyennes à travers toute l’étendue du pays pour exiger l’indépendance, la dépolitisation et la non instrumentalisation de la CENI en vue des élections crédibles, libres, transparentes, inclusives et apaisées » ce samedi 06 novembre 2021.

 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
7 × 25 =