Didier Kamundu Batundi
ActualitésSécurité

RDC : état de siège, « les déclarations du député national Crispin Mbindule n’engagent que lui-même » (Député Kamundu Batundi)

Congo Rassure Share

RDC : état de siège, « les déclarations du député national Crispin Mbindule n’engagent que lui-même » (Député Kamundu Batundi)


Les réactions fusent après les déclarations du député national, élu de la circonscription électorale de la ville de Butembo, lors de la réunion de la commission défense et sécurité à l’Assemblée nationale le samedi 11 septembre 2021.

Au cours de cette réunion, le député national Crispin Mbindule aurait déclaré que « les opérations militaires se poursuivent avec succès, la sécurité est déjà assurée à Goma, Beni et Butembo et que les rebelles des Forces Démocratiques Alliées (ADF) sont neutralisés ».

 

Pour Didier Kamundu Batundi, député national et vice-président de la sous-commission des droits civils et politiques, les déclarations de cet élu de Butembo ne l’engagent que lui même, car, selon lui, dans certaines régions du Nord-Kivu, il n’y a jamais eu d’opérations militaires depuus l’instauration de l’état de siège.

« En ce qui concerne Masisi, Walikale et une partie de Rutshuru que je connais, il n’y a jamais eu d’opérations militaires durant l’état de siège. La seule nouveauté que nous connaissons est l’arrivée d’administrateurs militaires et de leurs adjoints. Ce sont les mêmes régiments remplis d’officiers militaires criminels, affairistes et pourvoyeurs des moyens logistiques et militaires aux groupes armés qui mènent aujourd’hui les quelques rares opérations, dont la plupart sont destinées à livrer des armes aux groupes armés », a déclaré le parlementaire Didier Kamundu Batundi.

Par ailleurs, il a indiqué que durant cette période de l’état de siège, des centaines de membres des groupes armés se sont rendus grâce aux sensibilisations menées par les parlementaires.

Cet élu national du territoire de Masisi plaide pour la réactivation du projet de commission d’enquête parlementaire, abandonné il y a quelques mois, « afin de faire la lumière sur la gestion des finances mises à la disposition de l’armée par la République et qui constitue aujourd’hui la pièce maîtresse de l’énigme sécuritaire et de la débâcle des militaires à l’Est de la RDC ».

Par Martin Leku

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =