ActualitésSociété

RDC: Le gouvernement reconnait l’interpellation de la conscience dans la mélodie « Nini To sali te”, mais nie avoir autorisé sa censure

Congo Rassure Share

RDC: Le gouvernement reconnait l’interpellation de la conscience dans la mélodie « Nini To sali te”, mais nie avoir autorisé sa censure


Par Daudi Amin, CongoRassure

La décision de la censure de la chanson « Nini to sali te », du groupe musical mouvement populaire pour la révolution, lancée sur le marché de disc il ya quelques jours, ne vient pas de l’exécutif central, a dit le porte-parole du Gouvernement congolais.

Sur les antennes de la radio Top Congo ce mercredi 10 novembre 2021, Patrick Muyaya porte-parole du gouvernement reconnait l’interpellation du gouvernement dans l’amélioration de la gestion de la chose publique, mais dit ne pas reconnaître la main mise du gouvernement dans cette procédure.

« A l’exercice de la liberté d’expression sur les principes de la loi, c’est la chanson qui est sortie, j’ai eu l’occasion de m’exprimer sur le contenu, pour Nous, c’est une décision qui nous a surpris. J’ai vu des réactions par rapport à la censure, cette commission dépend du ministère de la justice, mais c’est un organe autonome qui agit suivant ses prescrits. Le gouvernement ne s’est pas réuni pour prendre une telle décision…la commission de censure a agit suivant ses règles et codes », déclare t-il.

Et à lui d’ajouter, « nous n’avons pas intérêt de censurer cette chanson, c’est une expression des jeunes, nous en tant que gouvernement, nous sommes interpellés par cette mélodie.Aujourd’hui nous savons tous que ces chansons ne passent pas dans les télévisions classiques, comment vous allez censuré une chanson qui se partage dans les téléphones? Nous sommes dans une époque où nous ne pensons pas que la liberté d’expression n’est pas une attaque, elle est garantie par la constitution. »

Il sied de noter qu’après sa sortie, la chanson Nini to sali te a enflammé la toile. Elle a été l’objet de plusieurs interprétations dans les états majors des parties politiques et des analystes. La commission de censure a pris le mardi dernier la décision de suspendre la diffusion de cette mélodie sur les chaînes de télévision et radios en République Démocratique du Congo.

 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
29 × 7 =