ActualitésPolitique

RDC : Le ministère des Mines suspend la lettre du gouverneur militaire de l’Ituri désignant les superviseurs des opérateurs miniers chinois

Le sujet chinois Han YIBO, désigné par le gouverneur militaire comme Supérviseur d’exploitants miniers chinois le 4 octobre dernier.
Congo Rassure Share

RDC : Le ministère des Mines suspend la lettre du gouverneur militaire de l’Ituri désignant les superviseurs des opérateurs miniers chinois


Par Marcus Jean Loika, CongoRassure Ituri

Dans sa lettre datée du 19 octobre, le vice-ministre des Mines, Godard Motemona Gibolum, rappelle au gouverneur militaire que sa lettre de désignation des superviseurs chinois viole les dispositions des articles 111 et 114 bis du code minier congolais qui donnent accès à la zone d’exploitation artisanale exclusivement aux Congolais de plus de 18 ans et aux membres d’une coopérative minière agréée.

Il s’agit de la lettre du gouverneur militaire Luboya N’kashama Johnny nommant M. Han Yibo et deux autres Chinois à la tête de la structure « Mining Business and Consulting », une structure qui devrait superviser les mineurs chinois travaillant en Ituri et servir de pont entre les mineurs chinois et le gouvernement provincial.

Une lettre que le ministre de tutelle juge nulle et non avenue, d’autant plus qu’elle viole les lois de la République. « A l’heure où les efforts sont concentrés sur la lutte contre l’exploitation minière illicite, notamment par les étrangers, j’ai du mal à comprendre le sens de votre démarche, sachant qu’il existe une administration et des services miniers spécialisés dans la province de l’Ituri. Vous êtes conscient que les efforts déployés sont parfois sapés par certaines forces négatives. Au regard de ces considérations, votre lettre de désignation est nulle et non avenue, car elle est en violation flagrante des lois de la République », note la lettre exploitée par CongoRassure.

Par ailleurs, il faut noter que les personnes désignées ont été invitées ad hoc à la capitale Kinshasa par le ministère des Mines pour des clarifications concernant cette démarche.

Depuis la nomination de ces Chinois, plusieurs voix se sont élevées en Ituri pour demander au gouverneur militaire de revenir sur sa décision. Ses proches collaborateurs ont été accusés de soutenir cette décision de l’autorité provinciale, sachant qu’elle était inopportune.

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 − 19 =