ActualitésSécurité

RDC : Le président de la commission Défense et Sécurité à l’Assemblée Nationale veut que la justice interpelle les politiciens cités par Sylvain Ekenge dans l’insécurité au Nord-Kivu

Congo Rassure Share

RDC : Le président de la commission Défense et Sécurité à l’Assemblée Nationale veut que la justice interpelle les politiciens cités par Sylvain Ekenge dans l’insécurité au Nord-Kivu


Le service courrier du président de l’Assemblée nationale a enregistré mardi 5 octobre une importante correspondance portant objet transmission question d’actualité. L’expéditeur de la lettre, le député national Bertin Mubonzi, justifie sa décision par un faisceau d’informations faisant état de l’implication de certains hommes politiques dans l’insécurité qui sévit à l’Est, notamment au Nord-Kivu et en Ituri.

Au regard de l’évolution de la situation sur le terrain, le gouverneur militaire du Nord-Kivu, par la voix de son porte-parole, est récemment revenu à la charge pour dénoncer l’implication des hommes politiques dans la guerre qui fait rage à l’Est du pays.

« Je viens soumettre une question d’actualité adressée à la ministre d’État, ministre de la Justice, concernant les agissements de certains hommes politiques qui alimenteraient l’insécurité dans la partie Est de la République démocratique du Congo », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : « Le porte-parole du gouvernement militaire du Nord-Kivu venait de dire très clairement qu’il y a des rapports concrets envoyés à la hiérarchie. Il est temps de connaître clairement les actions prises par le patron du portefeuille de la justice en tenant compte de ces informations. Qui sont ces politiciens qui alimentent l’insécurité à l’Est de la République ? Sinon, qu’attend la justice pour identifier tous ces politiciens afin qu’ils soient traduits en justice et subissent les rigueurs de la loi ? » , s’interroge le chef de la commission défense et sécurité de la chambre basse du parlement.

Bertin Mubonzi a dirigé l’évaluation de la décision sur l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri pendant près de trois semaines. Au cours de ces réunions, la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale a entendu tous les ministres dont les responsabilités sont liées à cette mesure de sécurité, y compris la ministre d’Etat à la Justice, Rose Mutombo.

Par Daudi Amin

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
22 ⁄ 11 =