ActualitésPolitique

RDC : Les députés du FCC boudent la séance plénière et exigent que la question de la taxe RAM soit d’abord réglée

Congo Rassure Share

RDC : Les députés du FCC boudent la séance plénière et exigent que la question de la taxe RAM soit d’abord réglée


Les députés de la plateforme d’opposition du Front commun pour le Congo FCC, fidèle à l’ancien président Joseph Kabila Kabange, ont quitté l’hémicycle, jeudi 7 octobre, en signe de protestation contre l’ordre du jour.

Tout est parti d’une motion incidentielle soulevée par le député FCC Fidèle Likinda, qui après l’adoption de l’ordre du jour, a rappelé les us et coutumes parlementaires qui voudraient, a-t-il dit, que le bureau de la chambre basse du parlement explique aux députés les raisons du report de l’audition du ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC) sur la taxe RAM, avant d’en adopter un autre pour ce jeudi.

« L’ordre du jour a déjà été adopté. Comment voulez-vous qu’on y revienne ? » a alors tenté de calmer le vice-président de l’assemblée nationale Jean-Marc Kabund, laissant également entendre que le report à une date ultérieure ne signifiait pas que la question était définitivement classée.

Cette réponse, qui n’a visiblement pas plu aux députés du FCC, les a poussés à quitter l’hémicycle. Sur le parvis du Palais du Peuple, se confiant à la presse, ils ont expliqué qu’ils souhaitaient que la question de la taxe RAM soit épuisée avant que le bureau de l’Assemblée nationale ne puisse programmer d’autres sujets.

À cette occasion, le député Lucain Kasongo a révélé que cette plateforme de l’opposition entendait initier une motion contre le ministre des PTNTIC Augustin Kibasa Maliba.

Par Lwanzo Kasoki, Kinshasa

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
21 ⁄ 7 =