ActualitésSécurité

RDC : Les différents besoins liés à la réussite de l’état de siège au menu d’une réunion de sécurité à la primature

Congo Rassure Share

RDC  : Les différents besoins liés à la réussite de l’état de siège au menu d’une réunion de sécurité à la primature


Le jeudi 9 septembre, le Premier Ministre et chef du gouvernement congolais Jean-Michel Sama Lukonde a présidé une réunion d’évaluation des opérations militaires de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu.



Se confiant à la presse à l’issue de cette rencontre, le Ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya a déclaré que l’évolution des opérations de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, les différents besoins liés à sa réussite, étaient les différents points abordés.

Le porte-parole du gouvernement est également revenu, en faisant le compte rendu de la réunion de sécurité, sur les passages du Président Tshisekedi et du Premier ministre Sama Lukonde dans les deux provinces sous état de siège. Patrick Muyaya a indiqué que la réunion organisée à la prématurité a fait suite aux doléances et aux différentes informations que les deux autorités ont recueillies sur le terrain.

« Vous savez qu’au mois de juin dernier, le Président de la République s’est installé dans le Nord-Kivu pour suivre de près l’état de siège que nous avons décrété. C’est la première décision majeure de notre Gouvernement. Il y a deux semaines, le Premier Ministre a également séjourné là-bas pour une mission d’inspection, en vue de voir comment cela se passait.  Et donc, il était question par rapport aux revendications que nous avons entendues et aux différents besoins liés justement à la réussite des opérations dans le cadre de l’état de siège, de faire le point, de faire l’évaluation » a expliqué le ministre de la communication.

C’est ainsi qu’à cette réunion, le chef du gouvernement a décidé qu’il était primordial d’associer les gouverneurs militaires, qui, comme l’a révélé le ministre Muyaya, sont venus spécialement pour donner les éléments frais de terrain.

«Vous savez que nous sommes guidés par un triptyque : les opérations militaires, la sensibilisation et la démobilisation » a rappelé par conséquent le porte-parole de l’exécutif central, déclarant que les données venant directement du terrain permettront au gouvernement de mieux circonscrire la nature des besoins pour le moment et de voir comment poursuivre.

Six membres du gouvernement central étaient présents à la réunion de sécurité, dont le vice-premier ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le ministre d’État au Budget, le ministre des Finances et le ministre de la Défense nationale, ainsi que le vice-ministre de la Justice et le vice-ministre des Mines.

L’armée et les services de sécurité étaient valablement représentés par le chef d’état-major des forces armées de la République démocratique du Congo, le général Célestin Mbala Munsense et le commissaire général de la police nationale congolaise, Dieudonné Amuri.

Par Lwanzo Kasoki, Kinshasa 

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
15 + 29 =