ActualitésSociétéTourisme

RDC : « Si vous voulez faire du tourisme en RDC ou dans le Grand Katanga, il faut former le personnel »(Anny Kitoko)

Congo Rassure Share

RDC : « Si vous voulez faire du tourisme en RDC ou dans le Grand Katanga, il faut former le personnel »(Anny Kitoko)


La RDC est confrontée aux défis du tourisme, car la pratique de l’éducation au tourisme, est inexistante, a observé la responsable de Wallonie-Bruxelles. Pour elle, il est indispensable que si l’on veut faire du tourisme au Congo, de former des gens afin d’accompagner les hôtels et les lieux d’excursion, qui n’ont pas de personnel qualifié.  

S’exprimant lors de la conférence de presse organisée samedi 7 août à Lubumbashi, par l’ONG Golden Candlestick, pour le lancement des activités liées à la 41ème édition de la Journée mondiale du tourisme célébrée chaque 27 août de l’année, qui aura pour thème : « À la découverte des merveilles du Haut Katanga », Anny Kitoko a martelé sur la formation de ceux-ci qui sont appelés à travailler dans le secteur.

Elle a fait valoir que cette formation serait un atout majeur pour les investisseurs locaux, qui ont mis des moyens colossaux dans les infrastructures hôtelières et les lieux d’excursion. « Si vous voulez faire du tourisme en République démocratique du Congo, surtout dans la région du Grand Katanga, il faut former les gens, il faut former le personnel. Tout doit commencer par là » a-t-elle affirmé.

« Quand quelqu’un arrive au Congo, et à l’aéroport, s’il n’est pas accueilli, la fois suivante, il ne reviendra pas au pays. Pour l’instant, nous ne parlons pas des étrangers qui doivent venir en République démocratique du Congo. Nous parlons des nationaux, des locaux. Des gens qui doivent venir faire du tourisme dans le pays, dans l’espace du Grand Katanga ».

Anny Kabeya a insisté sur le fait que même ceux qui se déplacent dans une même région doivent bénéficier du professionnalisme du personnel, comme cela se fait sous d’autres cieux. « Un habitant qui peut décider d’aller passer un week-end dans un hôtel, pour s’éloigner un peu de la ville, doit être aussi bien accueilli. »

Ces sont des pratiques qui font toute la différence, explique-t-elle en indiquant qu’en voyant ce qui se passe dans le Grand Katanga, tout laisse penser qu’on n’en a pas vraiment envie, alors que les infrastructures sont là, des hôtels bien entretenus, des belles chambres. « De gros investissements sont mis à la disposition des clients, mais le diable se cache dans les petits détails. Les petits détails d’un personnel non formé. Des serveuses qui n’accueillent pas bien les clients qui passent des heures à attendre. Alors que tout cela compte » a déploré Anny Kitoko.

Au menu du programme de la Journée mondiale du tourisme

Selon les organisateurs des activités prévues en marge de la Journée mondiale du tourisme, plusieurs activités sont prévues pour cet événement.

« Nous prévoyons plusieurs activités dont : des conférences-débats, une exposition déjà du 05 au 06 octobre au Complexe Omnisports de Kiwele, puis l’excursion de 3 jours au Kafubu River Lodge, sur la cascade de Lofoi (08 au 10 octobre). Vous aurez droit à d’autres surprises, notamment une randonnée le long de la rivière Kiswishi et du parc Kafubu, en plus des spectacles d’artistes locaux » a déclaré la chargée de communication, Sandra Kamana aux journalistes.

Par Adrien AMBANENGO

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
8 + 2 =