ActualitésSécurité

Tueries et assassinats ciblés par une coalition rebelle à Minembwe, les FARDC annoncent des opérations musclées et un désarmement forcé

AFP
Congo Rassure Share

Tueries et assassinats ciblés par une coalition rebelle à Minembwe, les FARDC annoncent des opérations musclées et un désarmement forcé


Un membre des FARDC monte la garde à l’extérieur d’Oïcha, dans le territoire de Beni. (image d’illustration) JOHN WESSELS / AFP

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), dans un communiqué du 12 juillet, ont condamné avec véhémence les atrocités commises par les groupes terroristes de MINEMBWE dans le territoire de FIZI au Sud-Kivu.

En effet, l’armée a annoncé que depuis plusieurs semaines, la coalition terroriste appelée Mouvement Fédéral pour la Révolution et la Démocratie (MFRD), qui comprend les mouvements armés locaux MAKANIKA, TWIGWANEHO, GUMINO et ANDROID, soutenus par RED TABARA et FNL, deux forces négatives d’origine burundaise, mène des attaques ciblées non seulement contre les positions de l’armée et les citoyens pacifiques, mais multiplie également les assassinats et les tueries ciblées.

L’armée, qui revient sur l’assassinat de trois soldats en l’espace de cinq jours, accuse la coalition rebelle d’avoir dissimulé le corps d’une des victimes abattues. Elle accuse également ces miliciens d’avoir volé des armes et des munitions, ainsi que des équipements de communication qui étaient détenus par les soldats tués.

« Les 10 et 11 juillet 2021, ces mêmes renégats ont tenté sans succès de s’emparer du quartier général de la 12ème Brigade de Réaction Rapide et du centre de MINENBWE, qu’ils ont attaqué sur deux fronts, du côté de l’aéroport de MINEMBWE et aussi au Sud, à partir de la localité de MOLIMA, en vue de faire la jonction avec leurs collègues actifs au Nord de la ville pour délivrer M. RUTEBUKA, qui a été arrêté pour trafic d’armes et de munitions et traduit devant la justice militaire pour répondre de ses actes« , a déclaré l’armée, ajoutant que face à la puissance de feu des FARDC, « cette aventure a échoué » et « Minembwe est désormais sous le contrôle total des forces loyalistes ».

« Cette coalition terroriste a franchi la ligne rouge« , a prévenu l’armée, prenant à témoin l’opinion nationale et internationale. Les FARDC ont souligné que malgré tous les efforts et sacrifices consentis, et toutes les tentatives de ramener à la raison les brebis égarées, les miliciens sont restés de marbre.

Les FARDC ont donc annoncé que dès ce jour, elles vont lancer des opérations militaires musclées pour mettre fin à ce désordre. Un désarmement forcé est également prévu afin d’éradiquer définitivement tous les groupes armés qui endeuillent la République, explique l’armée.

-Par Christina Mukongoma, CongoRassure

Congo Rassure
the authorCongo Rassure
Congo Rassure

Laisser un commentaire

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =